Mammites et cellules

ACTIONS MAMMITES ET CELLULES DES VACHES LAITIERES

Le revenu des éleveurs laitiers est très fortement impacté par la qualité du lait ainsi que les mammites cliniques qui surviennent en élevage.Le plan « Mammites & Cellules » du GDS 64, mené en collaboration avec le GTV 64 et la filière laitière départementale, a pour objectif d’aiderles éleveurs à améliorer rapidement les résultats de taux cellulaires et le nombre de mammites cliniques.

 

LES GRANDS PRINCIPES DE L’ACTION

  •  Mise en place d’une action rapide, réactive et multiple
  •  Intervention à la demande de l’éleveur ou de son vétérinaire (après accord de l’éleveur)
  •  Critères d’éligibilité : 3 décades successives supérieures à 400000 cellules ou 20% de mammites cliniques en 2 mois ou 40% de mammites cliniques en 6 mois
  •  Convention tripartite établie entre l’éleveur, le vétérinaire de l’élevage et le GDS 64

Le plan mammites et cellules est une démarche volontaire.

 

1ERE ETAPE, LA VISITE DE PREDIAGNOSTIC

Réalisée par le vétérinaire de l’élevage (si possible accompagné par l’animateur du GDS 64), elle a pour but de :

  • Définir si l’infection est récente ou ancienne.
  • Mettre en avant les différentes problématiques de l’élevage pouvant causer des mammites cliniques ou un taux cellulaire élevé.
  • Définir le besoin en visites complémentaires plus spécifiques.

Cette visite doit être réalisée dans les 15 jours qui suivent la demande de l’éleveur et un compte-rendu doit être envoyé au GDS 64 dans les 8 jours suivant la visite.

 

2EME ETAPE, LES VISITES COMPLEMENTAIRES SPECIFIQUES

Elles sont réalisées uniquement si elles ont été préconisées par le vétérinaire lors de la visite de prédiagnostic.

  • Contrôle de la machine à traire, réalisé par un technicien du Contrôle Laitier agréé Optitraite.
  • Point sur les traitements médicamenteux en lactation ou au tarissement, effectué par le vétérinaire de l’élevage.
  • Diagnostic d’ambiance du bâtiment, réalisé par le technicien du GDS 64.
  • Visite de traite pour faire le point sur les pratiques et habitudes de traite, réalisée par un technicien du Contrôle Laitier, le vétérinaire de l’élevage ou l’ingénieur Lait de l’EDE.

Les visites préconisées doivent être réalisées dans les 15 jours suivant la réception par le GDS 64 du compte-rendu de la visite de prédiagnostic et leur compte-rendu doit être envoyé au GDS 64 dans les 8 jours suivant chaque visite.

 

3 EME ETAPE, LE SUIVI DU PLAN

Le GDS 64 rassemble les conclusions des différentes visites réalisées et transmet un bilan à l’éleveur récapitulant tous les moyens à mettre en œuvre pour résoudre son problème. L’éleveur doit mettre en place rapidement les modifications préconisées et fournir au GDS 64 les preuves de leur réalisation (factures).

 

4EME ETAPE, L’EVALUATION ET LE BILAN DU PLAN

Elle est réalisée :

  •   2 mois après la 1ère visite si l’infection est récente.
  •   6 mois après la 1ère visite si l’infection est ancienne.

Le GDS 64 contacte l’éleveur pour savoir si les modifications préconisées dans le plan ont été mises en place et si la situation s’est améliorée en terme de taux cellulaires et/ou de mammites cliniques.

Si la situation ne s’est pas améliorée ou pas suffisamment, des solutions sont proposées à l’éleveur pour aller plus loin dans les recherches.

Mammites et Cellules

Schéma récapitulatif du protocole de lutte contre les mammites et cellules

 

LE FINANCEMENT

Le GDS 64 rembourse à l’éleveur, sur présentation des factures :

  •  80% des frais (hors taxe) de diagnostic : visite de prédiagnostic ainsi que bactériologies, CCI, sérologies BVD (après accord du GDS).
  •   50% du coût (hors taxe) des visites complémentaires.
[Haut]