Caractéristiques de l’Agalactie Contagieuse

/ / VOIR LES ACTIONS

La lutte contre l’agalactie contagieuse des petits ruminants constitue une priorité pour la filière ovine départementale. Un programme collectif de lutte, réglementé par arrêté préfectoral, est conduit depuis 1990. Alors qu’un objectif d’éradication était clairement affiché au début des années 2000, le développement de la maladie depuis 2006, avec 215 foyers recensés au 1er Octobre 2010, a conduit les organismes partenaires à redéfinir les objectifs du programme de lutte, qui sont :

  • à court terme, éviter que la maladie ne s’étende,
  • à moyen et long terme, assainissement et éradication.

CARACTÉRISTIQUES

L’Agalactie Contagieuse est une maladie affectant les ovins et les caprins, dont Mycoplasma agalactiae est l’agent responsable. Elle provoque notamment des mammites, des arthrites et kératites et cause de lourdes pertes économiques pour les éleveurs.

 HISTORIQUE

Connue depuis plusieurs décennies dans le département, l’Agalactie Contagieuse a été combattue collectivement à la fin des années 1970 par la mise en oeuvre d’un programme basé essentiellement sur la vaccination.A la fin de ce programme, la maladie est toujours présente et les Souletins, au milieu des années 80, souhaitent privilégier des dispositions sanitaires, comme l’isolement, à une vaccination jugée insatisfaisante. La « Mutuelle Agalactie » est née.

Le programme prend vite son essor pour concerner tous les cantons de la zone ovine dès 1990. Les premières années sont essentiellement consacrées à la mise au point des outils de dépistage et de suivi des mouvements d’animaux (identification, gestion informatisée des estives).

Les grands principes du programme sont alors déterminés : déclaration obligatoire, statut sanitaire, autorisation de transhumance, aides financières… Parallèlement, il a fallu aussi travailler à l’amélioration des connaissances sur la maladie ainsi qu’à la sensibilisation des éleveurs à ce qui est devenu une véritable prophylaxie collective.

RESULTATS DE LA CAMPAGNE 2016

image1

En une campagne, 17 élevages sont passés du statut « Infecté » au statut « En cours d’Assainissement » (4 PCR négatives et sérologies négatives) et un élevage a réalisé l’abattage total du cheptel, sans renouvellement.

Parallèlement, l’incidence a augmenté avec 2 nouveaux cheptels contaminés ; l’un en cœur de zone à risque, mais sans signe clinique, l’autre a été découvert suite à un contrôle à l’achat (prise de sang séropositive avec recontrôles sérologies et PCR positifs). Ce troupeau caprin a été abattu.

Ces résultats, encourageants même si l’infection persiste, ont permis de réduire la Zone à Risque sur quelques quartiers des pourtours de cette zone: Uhart Cize, Isturits, Beyrie sur Joyeuse et Pagolle.

[Haut]