Les actions Schmallenberg

/ / VOIR LES CARACTÉRISTIQUES
DE LA MALADIE

 

Une surveillance clinique des malformations (syndrome arthrogrypose hydranencéphalie AHS) a été mise en place en France pour tous les élevages de ruminants dès le mois de janvier 2012.
Compte tenu des données scientifiques disponibles, cette surveillance a été levée pour les élevages ovins à partir du 31/05/12 et étendue au 31/08/12 pour les bovins.

Différents programmes de recherche sont conduits actuellement au niveau national et communautaire pour permettre d’approfondir les connaissances sur ce virus, d’en mesurer l’impact économique et de définir une méthode de maitrise et de prévention.

Concernant les perspectives pour la prochaine campagne, une enquête sérologique visant à évaluer le niveau de circulation du virus en 2011-2012 et donc le niveau de protection immunitaire des animaux a donné lieu au constat suivant : dans les zones où peu ou pas de cas ont été recensés jusqu’ici, la prévalence sérologique est insuffisante pour présumer d’une protection minimale pour l’année prochaine. Quant aux régions plus fortement atteintes cette année, le niveau de protection semble très variable. Les cheptels dont le taux d’animaux séropositifs est faible sont notamment exposés à des conséquences cliniques en cas de circulation virale dans la fenêtre à risque de la gestation.

En ce qui concerne les modalités de prévention qui pourraient être mises en place, celles-ci restent cependant difficilement réalisables (femelles en bâtiment en début de gestation pour les protéger des vecteurs, désinsectisation…). Rappelons que la période la plus à risque concerne la période de gestation des femelles (premier tiers de gestation, soit 2ème mois en ovins et 3ème mois en bovins).

[Haut]