Les actions de la Paratuberculose

/ / VOIR LES CARACTÉRISTIQUES
DE LA MALADIE

LUTTER CONTRE LA PARATUBERCULOSE

Lorsqu’un diagnostic de paratuberculose est posé sur une vache (PCR+ sur fécès), il est conseillé de mettre en place un plan de lutte. Ce dernier permet d’être accompagné techniquement et financièrement (voir paragraphe « les plans de lutte» pour les modalités d’indemnisation).

Dans les grandes lignes, le plan de lutte paratuberculose prévoit:

  • De réaliser une sérologie sur l’ensemble des bovins de plus de 24 mois chaque année (de préférence en même temps que la prophylaxie), afin de dépister les animaux porteurs de la bactérie,
  • D’éliminer les animaux porteurs : dans le mois suivant le dépistage avec compensation financière du GDS ou dans les 6 mois sans indemnisation,
  • De réformer les descendances de bovins positifs dans le mois avec compensation financière du GDS ou dans l’année sans indemnisation,
  • De mettre en place toutes les mesures préventives pour limiter les risques de contamination: isolement des bovins positifs, désinfection des bâtiments, épandages des fumiers sur cultures, compostage, …

Lorsque le dépistage s’avère négatif en totalité sur 2 années consécutives, le plan de lutte est terminé.

Paratuberculose évolutions plans singés

Pour la campagne 2015, 9 élevages ont mis en place un plan de lutte. Depuis 10 ans, le nombre d’ouvertures de nouveaux plan est assez stable. La paratuberculose est une maladie qui peut avoir de lourdes conséquences économiques si elle n’est pas dépistée à temps et que rien n’ai fait pour assainir le troupeau.

Lorsque ce type de plan est mis en place, il est essentiel de respecter scrupuleusement le protocole technique pour viser l’assainissement du cheptel, malgré les efforts de réformes que cela suscite.

Il existe une garantie de cheptel en Paratuberculose qui s’adresse aux vendeurs de reproducteurs. Pour tout renseignement, contacter directement le GDS 64.

[Haut]